Comment faire le carrelage d’une salle de bain ?

Le carrelage est un revêtement très apprécié dans une salle de bain. Cela est sans doute dû au fait qu’il est très facile à entretenir et convient plus à cette pièce. Si vous avez besoin de carreler votre salle de bain, des éléments importants sont à réunir, des bonnes pratiques sont à réaliser et quelques précautions sont à prendre en compte.

Carreler une salle de bain : le matériel indispensable

Au niveau des carreaux, pour le sol les carreaux de grès sont souvent utilisés et pour les murs ce sont plutôt les carreaux de faïence. Au niveau du matériel, il vous faut : une perceuse ; une spatule crantée ; un tournevis ; de la silicone ; un pistolet extrudeur ; des vis ; des chevilles ; une pince à céramique ; un niveau à bulles ; une grignoteuse ; de la barbotine ; du colorant pour barbotine ; du papier adhésif ; une éponge ; des croisillons ; une carrelette ; du mortier-colle ; une raclette en caoutchouc ; un chiffon ; de l’imperméabilisant pour carrelage

Carreler une salle de bain : la marche à suivre.

Pour le sol, pour poser vos premiers carreaux, évitez de partir d’un mur, préférez plutôt commencer par le sol. Pour faire plus simple, repérez-vous par rapport au pied de la vasque. Avant de poser les carreaux, humidifiez d’abord le sol puis appliquez le mortier-colle en utilisant la spatule crantée. En utilisant les croisillons, placez ensuite vos premiers carreaux tout en vérifiant leur horizontalité à l’aide du niveau à bulle et continuez ces gestes pour le reste. Pour faciliter la pose, gardez toujours les endroits difficiles à la fin de votre intervention.

Pour les murs, il vous suffit de mettre de la colle sur la surface à carreler en utilisant une spatule crantée. Il est conseillé de débuter autour de la baignoire et de monter progressivement. Pour que le carrelage adhère mieux, nettoyez bien le plâtre. Pour faire les coupes nécessaires, attendez d’arriver sur le rebord supérieur.

Les erreurs à éviter

Choisir un carrelage low-cost : souvent une palette de carrelage bon marché d’aspect honorable dispose une durée de vie limitée. Elle peut également vous faire perdre du temps au niveau des coupes. Pour garantir la qualité de votre carrelage, optez pour un produit répondant à la norme UPEC, là encore le niveau de résistance peut aller de 1 à 4. Notez également que la faïence est un mauvais choix pour le sol, car elle se dégrade à petit feu.

Minimiser le danger face à un sol mouillé : au moment de choisir le carrelage, il est indispensable de prendre en compte le risque de chute en cas de sol mouillé. Le classement adhérence est à vérifier : moyenne en A, élevée en B et à toute épreuve en C.

Opter pour de la mauvaise colle : la négligence au niveau du choix de la colle qui va maintenir solidement vos carreaux est à éviter. Utiliser une colle bien adaptée et de qualité vous évitera la prolifération des moisissures et le décollement prématuré du carrelage. Lors de l’application, respecter un délai compris entre 36 et 48 heures pour qu’elle durcisse.