Comment éviter la prolifération de la moisissure dans la salle de bains ?

Comme vous le savez, la salle de bains est l’une des pièces les plus humides de votre habitation, et à fortiori l’une des pièces où les moisissures sont les plus susceptibles de proliférer.

Du fait que la chaleur et l’humidité soient fréquemment générées simultanément dans la salle de bains, cela a pour conséquence de favoriser le développement des moisissures, car ces composantes offrent des conditions idéales pour que les champignons se développent et prospèrent.

Prévenir d’éventuelles moisissures dans votre salle de bains est impératif pour votre santé et pour l’hygiène de la pièce ainsi que pour le mobilier qui la compose. De plus, si nous n’y prêtons pas d’attention et en raison des conditions de croissance optimales citées plus haut, les moisissures de la salle de bains sont susceptibles de se propager au travers des murs, des plafonds, des sols, provoquant par la même des coûts d’assainissement qui peuvent s’avérer très élevés.

Évaluez l’humidité de la salle de bains avec un humidimètre

Utilisez un humidimètre ou autre testeur d’humidité pour vérifier les niveaux d’humidité avant et après les douches ou les bains en veillant à maintenir un taux d’humidité inférieur à 45%. Si la ventilation de votre salle de bains permet une circulation d’air adéquate, le taux d’humidité de celle-ci devrait descendre rapidement.

Faire appel à un professionnel du traitement de l’humidité

L’un des éléments clés pour la prévention des moisissures dans les salles de bains consiste à faire appel à un professionnel afin qu’il effectue un diagnostic humidité pour vous éviter une prolifération inévitable des moisissures.

La première étape pour prévenir de tout excès d’humidité consiste à garder votre salle de bains sèche et aérée.

L’entretien de la baignoire et de la douche

Essayez de garder la baignoire, les sols, les murs et les plafonds dès que vous le pouvez. Pour éviter que les moisissures ne se développent, veillez à permettre au rideau de douche de bien sécher en veillant à ce qui ne reste pas collé à une surface.

Bien ventiler et permettre la circulation de l’air

Permettre la circulation de l’air est le point le plus important pour maintenir un faible taux d’humidité dans la salle de bains. Le geste de base (qui est aussi le plus simple), consiste à ouvrir les fenêtres et les portes juste après avoir pris une douche pour permettre à l’air de circuler librement. Si votre salle de bains ne bénéficie pas d’une VMC et si vous le pouvez, procédez à son installation dès que possible car cela reste la meilleure façon de bien ventiler une pièce tout en évitant les courants d’air dans le reste du logement.

L’entretien quotidien pour éviter toute dégradation

L’entretien quotidien de la salle de bains est éminemment important pour prévenir un éventuel dégât des eaux et bien évidemment les moisissures. Il permet également de détecter les problèmes avant qu’ils ne prennent des proportions trop importantes. La tuyauterie doit être maintenue en bon état et être détartrée le plus souvent possible. De même, le choix d’une peinture prévue spécialement pour les salles de bains permet également de prévenir de tout excès d’humidité qui pourrait attaquer les murs.